"Astor" Concierto-Espectaculo




"Astor"

Un concert intimiste dont le parfum est un élixir de Tango, une essence de Buenos Aires.

1921-2021 : centenaire de la naissance d’Astor Piazzolla


Quelle belle opportunité pour honorer Piazzolla : l’âme profonde du Tango sculptée par l’intime, révélant par touches le secret d’un art centenaire, complexe et tentaculaire. Une soirée intimiste dont le parfum est un élixir de Tango, une essence de Buenos Aires.

Le maître d’oeuvre n’est autre que Juan José Mosalini, modeste argentin dont la carrière est prestigieuse, à travers sa collaboration avec, entre autres, Osvaldo Pugliese, Susana Rinaldi, le grand Astor Piazzolla ou Horacio Salgan.
L’esthétique de Buenos Aires se reflète par des corps qui marchent et respirent au souffle du bandonéon... C’est ici que s’ouvre le rideau devant Julio Luque et Géraldine Giudicelli. Le chorégraphe argentin conjugue l’expression populaire de son pays avec la fraîcheur et la sensualité de sa partenaire française dont la classe est éclatante.
Laissons-nous enivrer par un subtil mélange de sensations et d’états d’âme qui s’ouvrent et se referment sur les plus belles pièces d’anthologie du Tango


QUATUOR MOSALINI


Piano, contrebasse, violon et bandonéon : ces quatre instruments sont les protagonistes du tango depuis les touts débuts de son histoire. Les interprètes de chacun de ces instruments ont créé, au cours du siècle dernier, le langage et le style de ce genre musical.

Osvaldo Pugliese et Horacio Salgan au piano, Quicho Diaz et Alcides Rossi à la contrebasse, Enrique M. Francini et Antonio Agri au violon, Anibal Troilo et Astor Piazzolla au bandonéon, ont, entre autres, su enrichir le tango. Et parmi eux, Astor Piazzolla a été le grand rénovateur du genre, en en faisant un langage

universel.


Fidèle à la tradition et à la création, le quatuor Mosalini s’inscrit dans la continuité de cette musique, mettant en valeur les oeuvres aussi bien classiques que contemporaines. Avec Diego Aubía au piano, Leonardo Teruggi à la contrebasse, Sébastien Couranjou au violon et Juan José Mosalini au bandonéon, le quatuor se produit depuis de nombreuses années sur les scènes du monde entier.


Le centième anniversaire de la naissance d’Astor Piazzolla est l’occasion de rendre hommage à l’oeuvre et au génie du bandonéoniste et compositeur Argentin. Le quatuor Mosalini lui donne une place de choix en interprétant quelques pièces majeures de son répertoire.

Bandonéon et direction : Juan José Mosalini
Contrebasse : Leonardo Teruggi
Piano : Diego Aubía
Violon : Sébastien Couranjou
Danseurs : Julio Luque et Géraldine Giudicelli

En partenariat avec Musique sacrée et Orgue en Avignon